Fin de l’aventure IngénieuxSud : Merci de nous avoir suivi!

DSCN3051

C’est de l’aéroport de Lima que nous vous écrivons pour la dernière fois.

Nous tenons à tous vous remercier de nous avoir suivi. Ce fut un vrai plaisir de partager nos aventures et l’avancée de notre projet avec vous.

Merci à tous ceux qui ont cru en nous pour ce projet, de nous avoir suivi depuis les débuts, il y plus d’un an et demi.

Merci à tous les gens qui nous ont accordé de leur temps, qui nous ont conseillé, et qui nous ont permis d’une manière ou d’un autre de mener ce projet à bien.

Enfin, merci à nos sponsors, sans qui rien n’aurait été possible !

dos(bas)

Publicités

29&30 de Septiembre : Ascension du volcan Misti (5825m)

Afin de terminer notre séjour en beauté, nous avons décidé de nous attaquer à un défi de taille : l’ascension du volcan Misti, culminant à 5825m !

Nous partons donc samedi matin plein de motivation armés de nos gros sacs de marche, tentes, sacs de couchage, matériel de cuisine, vêtement chauds etc. Notre guide Hugo à l’air chouette et le conducteur du 4×4 nous connaît déjà : il nous à conduit sur le Chachani pour la descente en VTT un mois plus tôt !

Après une heure et demi de route, la marche peut commencer.

Nous voici au pied de la bête (à 3400m) avec notre guide, Hugo : misti

Programme  du jour : atteindre le point orange sur la photo, à 4600m, où se trouve une petit plaine où nous pourrons camper.DSCN3101

Nous commençons donc l’ascension vers 11h du matin. La marche s’annonce un peu plus rude que nous ne l’imaginions. En effet, il faut souvent se frayer un chemin à travers les grosses pierres, escalader, ce qui est rendu plus difficile par l’équipement que nous portons et la chaleur !

Mais après plus ou moins 5h de marche, nous arrivons heureux au campement. Nous sommes le seul groupe campant ce soir, ce qui donne encore plus l’impression d’être seuls au monde.DSCN3123

Nous montons les tentes et Hugo met en route la cuisine pour ce soir.

Pendant ce temps, le soleil descend progressivement et le vent se lève : on se couvre petit à petit de toutes nos couches, jusqu’aux gants ! Nous avons la chance d’observer un magnifique coucher de soleil sur la ville d’Arequipa et les montagnes l’entourant : waouw !

DSCN3150

Après nous être régalés d’une soupe et d’un spaghet’ sauce tomate, nous partons nous coucher à 18h30. En effet , nous devons essayer d’emmagasiner un maximum de sommeil car la nuit sera courte:nous commencerons à grimper vers 1h du matin.

Malheureusement, pour tous les trois, nous passons plus de temps à nous retourner dans notre sac de couchage qu’à dormir et nous nous levons encore bien fatigués ! La cause selon notre guide : l’altitude.

Vers minuit et demi, nous nous levons et découvrons, encore une fois, un spectacle magnifique : une vue sur la ville d’Arequipa illuminée.DSCN3161

Nous buvons de bon cœur un mate de coca (infusion de feuilles de coca), censé atténuer l’effet du mal d’altitude et à 1h30, nous nous mettons en route, plus habillés que jamais et armés de nos lampes frontales.

Après un début plutôt prometteur, où nous avançons à bon rythme, les difficultés commencent à se faire sentir à partir de 5000m : mal de l’altitude pour certains, froid pour d’autres, on se décourage par moment. Cependant, on a décidé d’arriver tous les trois au dessus, et on se soutient pour que cela se produise 🙂 Vers 5h30, le soleil se lève et il nous reste encore deux heures de marche avant d’atteindre le sommet !

À 7h30, nous arrivons enfin au somment (point rouge), et tous les trois !!! Et quel bonheur ! Le spectacle est à couper le souffle : de tous les côtés, les paysages sont dingues : ville, chaînes de montagnes, volcans, vallées et canyons, mais surtout, nous avons un vues imprenables sur les deux cratères de volcan Misti, d’où nous apercevons des fumerolles qui en sortent.DSCN3187DSCN3169

On profite du spectacle quelques minutes seulement (afin de ne pas trop souffrir de l’altitude) avant de redescendre vers le campement.

Là c’est nettement plus facile : en effet, nous descendons par un autre chemin qui s’avère bien plus drôle. Il s’agit de talus de sable/cendres volcaniques noires, que nous descendons en courant à pleine vitesse. Et en une demi heure seulement, nous sommes de retour au campement !

Là nous replions nos affaires et reprenons nos gros sacs afin de finir, la descente, et en une heure et demi nous rejoignons la route.

Conclusion : nous sommes tous les trois très fiers de notre efforts n’oublierons pas avant longtemps cette ascension. Quelle belle manière de terminer cette aventure !

Victoire !

De retour au séchoir, nous avons la chance de trouver des feuilles complètement sèches ! Il reste toutefois quelques feuilles fraiches qui doivent rester encore un jour dans le sechoir pour être totalement prête.

Il aura donc fallu 3 jours pour sécher complètement les 8,6kg de feuilles. Cependant, les conditions climatiques pendant la période de séchage ( fin Octobre, Novembre ) seront meilleurs:

– il fera plus chaud
– il y aura plus de vent
– les 7 claies seront faites avec le meilleur maillage.

Avec ces améliorations, nous espérons que les feuilles soient prêtent en 2 jours maximum !

Pour fêter cette réussite, El doctor et Victoria (les personnes chez qui on a installé le sechoir) nous ont invité à passer la soirée chez eux.
Après ce mélange de vin, des danses et des crevettes succulentes, c’est une soirée qui restera gravée longtemps dans nos mémoires.

Après un réveil difficile, le temps de dire au revoir est arrivé. Tout d’abord à la famille, puis à Ricardo et Julio, 2 ingénieurs qui travaillent chez CEDER et finalement à Paul et sa famille.

Pour finir ce voyage en beauté, rien de tel que de gravir le Misti, volcan culminant à 5825m ! Nous partons demain à 8h et devrions revenir le lendemain à 14-15h !

Sur ce, à dans 2 jours pour le dernier article de ce blog !
A bientot tout le monde !!!

Lignes de Nazca, retour a Omate et fin du projet

Apres cette journee bien remplie dans cette oasis de Huacachina et une bonne nuit reparatrice, nous nous levons tôt afin de nous rendre a Nazca et de pouvoir effectuer le survol des lignes dans la matinee.

Une fois arrives sur place, nous deposons nos affaires a l’hotel et partons directement vers l aeroport. 1h30 plus tard, nous voila partis dans un petit « coucou » afin d’admirer les celebres lignes de Nazca! Vol impressionant mais aussi assez secouant !Nous avons pu apercevoir une à une ces mysterieuses lignes representant une baleine, un singe, un homme, un perroquet… ! Apres 35 minutes de vol, nous atterrissons sains et saufs, des souvenirs pleins la tete !

L’apres-midi, nous nous sommes rendus aux pyramides de Cahuachi ! La restauration de ce site n’a commence qu’il y a quelques annees seulement, nous n’avons donc pu admirer qu’une partie de cet ancien centre de pelerinage, mais qui restait neanmoins impressionant!

Le reste de la journee ne fut pas tres dur ! En attendant notre bus pour Arequipa, qui partait a 23h30, nous avons eu le loisir de taper la carte, aller sur internet,…

16h de bus au total et une petite escale a Arequipa entretemps plus tard, nous voila de retour dans un des plus beaux endroits que nous avions pu admirer jusque là : Omate !

Apres une nuit a l’hotel municipal (qui lui ne nous avait pas beaucoup manque), nous partons vers la maison de Paul, la personne s’occupant de la construction des sechoirs, afin de voir si au moins un de ces derniers etait totalement acheve. Et bonne surprise, un sechoir tout feu tout flamme nous attendait sur son toit ! Et les premieres impressions furent positives, Paul ayant realise precisement ce que nous lui avions demande !

Cependant, plusieurs points negatifs allaient apparaitre. Nous avons demande a Henry pour voir la maille utilisee pour les claies où sont exposees les feuilles, et nous nous sommes apercus qu il ne s agissait pas de celle que nous avions demandee. En effet, la maille qu il nous a montre laissait passer beaucoup moins d’air que celle initialement  prevue. Nous avons cependant quand meme decide de tester le sechoir avec le maillage qu il avait commande.

Nous avons donc transporte le sechoir jusqu’a son endroit d’utilisation : un toit d’une bodega, dans laquelle nous avions pu gouter du vin debut du mois de septembre. Et c est la que nous nous sommes rendus compte du deuxieme incovenient : le polycarbonate, que nous avions decide d’utiliser pour la plaque de chauffage au lieu du plexiglass vu son prix beaucoup plus abordable, se salit tres vite et il est tres difficile a nettoyer correctement. Au bout de quelques semaines, il n’allait donc plus laisser passer beaucoup d’UVs. N’ayant pas d’autres solutions directement sous la main, nous decidons egalement de l utiliser quand meme pour le debut du test.DSCN2994

Le lendemain, nous nous sommes leves de bonne heure afin de cueillir deux sacs de feuilles de vignes pour le test de notre sechoir. 1h30 de travail acharne plus tard, nous remplissons notre sechoir et le refermons afin de le laisser travailler tranquillement!

Nous sommes revenus le voir 6h plus tard. Bonne nouvelle ! Malgre les points negatifs que nous avions releves plus tot, le sechoir avait fonctionne et quelques feuilles etaient deja croquantes! Cependant, nous aimerions quand meme encore ameliore la vitesse de sechage…

Vers 16h, nous nous sommes rendus dans dans un magasin afin de trouver des plaques de verre pour remplacer les plaques de polycarbonate. En effet, le verre, malgre qu il soit plus fragile et un peu plus cher, se nettoie plus facilement et est plus transparent que le polycarbonate! Nous commandons donc ce qu’il nous faut et, une fois sortis du magasin, Henry nous annonce que nous avons bien merite un peu de relachement ! Nous partons donc pour la deuxieme fois aux aguas calientes d’Omate afin de prendre un bain naturellement chaud pendant plusieurs heures !

Ce matin, nous nous sommes une nouvelle fois rendus chez Paul. En effet, il possedait un maillage en plastique bien meilleur que la maille qui etait actuellement dans le sechoir. Nous l’avons donc emporte jusqu’au sechoir, où nous avons pu fabriquer 3 claies avec ce nouveau plastique. Nous avons donc remplace ces claies ainsi que les plaques de polycarbonate par celles de verre. De nouveau, nous avons referme le sechoir pour continuer le test avec les nouvelles ameliorations.DSCN3033

Nous retournons maintenant pres du sechoir pour voir si toutes les feuilles sont seches. Neanmoins, avec la mauvaise maille et le polycarbonate, le sechoir effectuait deja bien son travail. Avec les ameliorations que nous avons apportees, nous esperons que nous obtiendrons les resultats initialement attendus.

 

Il nous reste 4 jours au Perou. Cette magnifique experience se termine tout doucement, nous profitons donc de nos derniers jours sous le soleil peruvien ! Que le sechoir fonctionne parfaitement serait donc une excellente maniere de cloturer ce beau sejour aux pays des Incas ! Reponse tres rapidement !

Bisous a tout le monde !DSCN3023DSCN3051

20&21 de Septiembre : Pisco & Huacachina

Nous nous levons de bonne heure pour partir avec Jan et Barbara vers Ica et l’Oasis de Huacachina! Nous longeons la côte en empruntant la fameuse Panaméricaine, pendant environs 2h30 et nous arrêtons à Pisco, sur la côte dans un but purement culinaire:) Là nous dégustons, toujours accompagnés de moultes Pisco Sours, plusieurs plats typiques : Ceviche, Tacu Tacu … On repart plus que repus et on continue la route en Taxi vers Huacachina!

On arrive dans un décors de rêve! Huacachina est une oasis en pleins milieu du désert, entourée de dunes de sable énormes! Notre auberge est juste à coté du lac et on est donc entourés de tous les cotés par les dunes : waouuw! On goûte également les spécialité locales et on se couche de bonne heure!DSC01248

Le lendemain, nous nous réveillons en douceur : vers 10h, on quitte notre lit pour les DSC01187transat de l’auberge le long de la piscine : dur dur la vie!! Plongeons et bronzette toute la matinée avant d’aller manger dans un autre restau typique et continuer notre éducation culinaire péruvienne 🙂 Après le diner, nous quittons Jan et Barbara qui rentrent à LIma : merci à eux pour le week end plus que parfait!IMGP1223Nous, nous rentrons à Huacachina pour L’Activité de l’oasis : le buggy! A bord de ce véhicule, nous montons à pleins gaz sur les dunes : sensations au rendez-vous!! Durant la balade, nous nous arrêtons deux fois pour descendre les plus grosses dunes avec des planches de surf! on teste plusieurs positions : assis, couché, debout! Les gamelles sont au rendez-vous mais c’est trop chouette! on s’arrête enfin pour observer le coucher de soleil sur les dunes et l’oasis! que demander de plus ? 🙂IMGP1237IMGP1233DSC01225

Demain, nous partons pour Nazca où nous allons survoler les fameuses lignes, dessinées par la civilisations nazca il y a des centaines d’années et qui sont toujours un mystère pour les archéologues!

Bisous à tous!!!! 🙂

19 & 20 de Septiembre : Lima

Après une petite dizaine d’heures de route, nous arrivons à Lima chez Jan (le fils du voisin de Nicolas), qui nous ouvre la porte de son appart’ vers 5h du matin!

Le lendemain matin, n’ayant pas programmé de réveil, on craque notre première grasse mat’ du voyage! fiouuu ca fait du bien 🙂 On quitte donc l’appart début d’aprem pour enfin découvrir le centre historique de Lima, capitale du Pérou. C’est sous le temps gris, couvert, caractéristique de Lima qu’on traverse cette énorme ville (10 millions d’habitants!!).

DSC01163 Après avoir traversé l’imposante Plaza de Armas et dégusté des fruits de mers tout juste sortis de l’Océan, nous allons visité le monastère franciscain de San Fransisco. Ce qui nous marque surtout est l’imposante bibliothèque « comme dans Harry Potter » avec des livres datant des 15,16e siècles et les catacombes. En effet, sous l’église se trouve plus de 25000 squelettes ! A l’époque, les gens payaient très chers pour être enterrés sous l’église et ainsi accéder plus vite au paradis. Une fois décomposé, les moines triaient leurs os et ls classaient! Très impressionnant de voir des puits de 15m de profondeurs remplis d’os humains!DSC01137

Après un petit tour dans la ville, on continue nous tour d’éducation religieuse en visitant, juste avant la fermeture, le monastère de San Domingo, dominicain cette fois-ci (oui oui ils portent bien leur noms!:)) Ce fut la première université d’Amérique. On découvre des beau-cloitres, les reliques de la sainte patronne du Pérou, Santa Rosa de Lima etc … chouette visite!DSCN2942

Nous passons la soirée avec Jan, sa copine Barbara et leurs amis dans un bars de Barranco, où un de leurs amis se produit à la guitare. Ensuite, on passe la fin de soirée nous trois dans une discothèque bien sympa!

Le lendemain, on continue notre découverte de la ville! Après un petit déjeuner muy muy rico dans une trop bonne pâtisserie de Miraflores (le quartier où l’on dort), nous partons vers le museo del oro. On découvre une superbe collection de pièces pré-incas et incas imagesen or, argent et cuivre  (malheureusement, photos interdites). Masques, bijoux, armes … nous visitons pendant plus de trois heures ce très beau musée dont la collection fut constituée par un collectionneur privé ! On peut également visiter toute une collections d’armes du monde entier! On en sort sur les genoux mais émerveillés! On passe le reste de la journée à se balader!

Le soir Jan et Barbara nous font découvrir une chouette partie de la vie nocturne de Lima. Nous commençons par aller déguster les meilleurs Pisco Sour (cocktail national du Pérou) dans un restaurant sur pilotis sur l’océan! On avait tous presque oublié qu’on était sur la côte et on est tous les trois émerveillés de voir la mer! Pisco à tomber et vue sur la côte éclairée : la soirée commence bien! On mange ensuite dans un restau de Barranco, où on continue avec plus de Pisco Sour et des anticucho de porcs (brochettes de coeur de boeuf : trop bonnes!). Très bonne soirée en compagnie de deux vrais liméniens!

18 de Septiembre : dernier jour à Huaraz

C’est un peu en retard que je vous raconte notre dernier jour dans la cordillère blanche àHuaraz. Tandis que Charlotte avait opté pour la visite des ruines de Chavin de Huantar, les garçons eux, choisirent l’aventure avec du Montainbiking sur la cordillère noire, qui fait face à la blanche. Et ils furent servis! En effet, après être arrivés à un déjà très beau point de vue, le

IMGP1179

guide leur propose de tester un nouveau chemin, un peu plus dur, qu’il n’a encore jamais testé avec d’autres groupes. Plein de motivation, ils acceptent et se retrouvent embarqué dans un sacré périple : après être monté jusque 4500 m en pédalant ils se retrouvent contraints de pousser un peu leur vélo, jusqu’au chemin qui est juste derrière la montagne la-bas! ha non.. finalement la prochaine! oups, non pas encore celle la! Le guide les ballade un petit peu et ils se retrouvent à pousser leurs vélos pendant plus ou moins deux heures! Et, en bonus, neige, pluie, et donc, très bonne humeur au rendez-vous 😉 Enfin, une fois le chemin retrouvé, magnifiques vues et sensations sont au rendez-vous et c’est ravis qu’ils rentrent à Huaraz.IMGP1143

Pendant ce temps-là, Charlotte découvrait Chavin de Huantar, site classé à l’Unesco, qui DSC01108fut dans les années 1200 avant J.-C. un grand centre cérémoniel de la civilisation pré-inca Chavin. Site assez impressionnant, surtout les galeries souterraines dans lesquelles avaient lieu les cérémonies et ou les prêtres avaient mis en place un système de son (amplification des bruits de l’eau) et lumières (miroirs etc) destiné à effrayer les non-croyant.Après la visite du site, nous avons visité le beau petit musée de Chavin, qui contient beaucoup de très belles pièces, notamment les dizaines de  têtes enclavées de Chavin, aussi destinées à effrayer les visiteurs du temple. Après plus de trois heure de route, la voila de retour à l’auberge, et nous sommes tous le trois prêts pour le bus de nuit vers Lima!DSC01042

15,16 & 17-09 : Huaraz, lagun Llanganuco & glacier Pastoruri

La journée du 15 septembre a été consacrée à arriver jusqu’à Huaraz. Nous y sommes arrivés le 16 à 6h du matin. Nous nous sommes ensuite directement dirigés vers l’auberge que nous avions trouvé afin de dormir 2h.

Un peu à l’arrache, nous partons à 9h30 pour un tour qui va nous mener jusqu’à Llanganuco., un lagun en plein milieu des montagnes. Dans le bus, nous rencontrons un autre élève de l’ucl, Ali, qui fait un érasmus à Lima et qui profite du week-end pour voyager. Au fil de la conversation, nous remarquons que nous sommes arrivés au Pérou le même jour et dans le même vol que lui !

Nous arrivons finalement vers midi au lac sous les nuages. Afin de mieux profiter de la vue, nous montons dans une barque. La vue y est impressionnante ! L’eau arbore une couleur bleu azur due aux algues présentent au fond du lagun.

IMGP1054 IMGP1018 DSC00697

Au retour, nous visitons l’ancienne ville de Yungay. Cette ville, situé au pied de la montagne la plus haute du Pérou, le Huascaran est probablement une des villes la moins chanceuse de l’histoire !
En 1962, une avalanche de pierres, de neige et de glace a détruits plusieurs villages situés proche de Yungay emportant près de 3000 personnes sur son passage.
En 1970, un tremblement de terre de magnitude 8 sur l’échelle de Richter a provoqué une énorme avalanche détruisant presque toute la ville. Les 20000 habitants qui s’étaient réfugiés dans leur maison sont décédés. Ironie du sort, la seule partie presque intacte de la ville est… son cimetière.
Pour achever la tragédie, un avion acheminant des vivres d’argentine s’est craché dans l’océan faisaint 10 morts supplémentaires.

De retour à Huaraz, nous réservons la journée du lendemain: le glacier Pastoruri.DSC00788

Ce matin, nous sommes donc partis pour le glacier en bus. En chemin, nous avons fait deux petits arrêts. Le premier était proche d’une source naturelle d’eau pétillante tandis que le second nous montrait la plus haute plante d’ Amérique du sud.IMGP1096

On nous a  finalement déposé vers midi à 5000m d’altitude. Après une marche de 200m de dénivellé positive, nous arrivons à ce glacier magnifique !IMGP1113

DSCN2853

De retour à Huaraz, nous réservons de nouveau la journée du lendemain. Pour Charlotte, ça sera une expédition un bus qui va la mener jusqu’au ruine de Chavin. Les garçons vont, en revanche, faire une descente en VTT sur la cordillera negra où ils pourront admirer toutes les montagnes de la cordillera blanca !

A la prochaine et bonne rentrée aux louvainstes et autres étudiants ! Bisous 🙂

13 y 14 de setiembre : Fin de la visite de Cusco

Après une bonne nuit passée à rêver du Machu Pichu, nous nous levons tous motivés pour bien profiter des deux derniers jours à Cusco. Nous partons donc vers 9h afin de visiter les lieux importants de la ville que nous n’avons pas encore vu.

Nous nous dirigeons tout d’abord vers la Compania, superbe petite église édifiée en 1571 sur des restes d’un palais Inca, se trouvant à côté de la Plaza de Armas. Après cela, il nous suffit de traverser la place afin de rejoindre la Cathédrale. Là, il nous est possible de faire la visite avec un audioguide en français. Nous saisissons l’opportunité et rentrons donc dans, paraît-il, un des plus beaux bâtiments de Cusco. Et en effet, c’est émerveillés que nous avons fait toute la visite ! La cathédrale est composée de 3 parties : le temple de la Sainte-Famille, la basilique et l’église du Triomphe. La deuxième partie, de loin la plus belle, est composée de plusieurs petites chapelles ruisselantes d’or, d’un maître-autel en argent massif et de plusieurs tableaux réalisés par un peintre célèbre originaire de Cusco : Marcos Zapata. Après 1h de visite, nous sortons donc fascinés par ce bâtiment datant de 1559. Malheureusement, il était interdit de prendre des photos dans ces deux endroits, nous ne pouvons donc pas vous donner d’aperçu de ces deux superbes édifices.

L’après-midi, nous décidons de nous diriger vers les ruines de Tipon, célèbres pour ses fontaines et irrigations d’eau. Après 40 min dans un colectivo (bus bon marché destiné a être rempli à ras bord), nous arrivons sur les lieux. Malgré la pluie, nous avons pu admirer de nombreux terrasses surplombées de petites rigoles d’eau.IMGP0938

Une fois de retour à Cusco, pour finir la journée, nous décidons de visiter le célèbre Musée Inca. Nous avons pu admirer moultes céramiques, poteries et pierre taillées de l’époque ainsi que plusieurs peintures et habits réalisés par les incas. Cependant, la meilleure pièce du musée est celle contenant 5 momies datant de l’époque inca, en position foetale, conservées dans une boîte à basse température. Malheureusement, une nouvelle fois, les photos étaient interdites dans cet endroit.

Après une journée bien remplie donc, nous sommes impatients de commencer la 5ème et dernière journée dans la belle ville de Cusco.

DSC00361

8h du matin, le réveil sonne. Nous nous préparons et nous dirigeons vers un des derniers sites archéologiques que nous n’avons pas encore visité : Moray. Ce site est constitué d’impressionantes terrasses circulaires. Anecdote étonnante : la température dans les différentes terrasses seraient différentes, importante dans la centrale et diminuant dans les terrasses s’éloignant du centre. Selon certaines théories, les incas utilisaient ces terrasses circulaires à des fins de recherches concernant l’agriculture.DSC00410

Ensuite, nous décidons de marcher vers un autre endroit réputé, proche du site de Moray :

IMGP0968

les salinas de Maras. Et encore une fois, le spectacle offert vaut vraiment le déplacement. Tout d’abord, la route menant à ces salines est entourées de plaines et de montagnes. C’est donc dans un contexte à couper le souffle que nous avons parcouru les 6 km menant jusqu’au but. Ensuite, le site en lui-même est composé de 4000 petites terrasses en forme de cuvettes destinées à récolter le sel contenu dans le Rio Urubamba. La vue sur ces petites salines était, une fois de plus, magnifique.IMGP0962

Nous sommes ensuite revenus à Cusco, utilisant comme moyen de transport tout d’abord un coffre de voiture, puis un colectivo. Dernière nuit donc dans l’ancienne ville inca, avant de prendre l’avion vers Lima puis le bus vers Huaraz. Les magnifiques paysages dans ce pays se suivent, mais ne se ressemblent pas. Nous sommes impatients de voir ce que le Pérou a encore à nous offrir !

Sur ce, nous vous laissons! Bonjour à tous en Belgique, Norvège, Verneuil Petit et aux autres pays qui nous suivent!

12 de Septiembre : Visite du Machu Picchu, Merveille du monde

IMGP0827

Debout 4h pour la journée que nous attendons depuis des mois : la visite du Machu Picchu. En environ 20 minutes, nous rejoignons le puente de las ruinas, point de départ de l’ascension vers le Machu Picchu. Nous avons décidé de monter à pied plutot qu’en bus car, si nous ne traînons pas, nous arriverons juste avant les premiers bus et pourrons découvrir le site en exclusivité avant le gros rush de touristes.DSCN2583DSC00077

Une sacrée ascension nous attend : des marches, des marches et encore des marches avec un dénivelé de 400m. Heureusement qu’il fait encore noir et qu’on ne voit pas à l’avance ce qui nous attend. Durant l’ascension, le jour se lève et nous découvrons petit à petit des montagnes partout, jouant en leurs sommets avec les nuages et la brume : magnifique.

Nous arrivons au somment en un petit moins d’une heure, en sueur mais fiers (juste avant les bus pour les garçon qui gardent une bonne place dans la file à Charlotte qui arrive 10 minutes plus tard).

IMGP0829

A 6h, ouverture des portes du site, nous sommes plus que fin prêts à enfin le découvrir!  Nous grimpons encore un petit peu pour découvrir une vue à couper le souffle du village inca, avec en arrière plan, le Wayna Picchu : encore mieux que sur toutes les cartes postales!! Après une « petite » séance photos sous tous les angles et dans toutes les poses devant cette merveille, nous dégustons un petit croissant au somment : le pied!!

DSCN2589IMGP0834

Nous rejoignons ensuite notre guide, afin de visiter plus en profondeur le site en lui-même. On apprend entre autres qu’il était habité par une majorité de paysans, qui cultivaient les terrasses, quelques familles de la noblesse et qu’on y trouve deux temples (on les reconnait à leurs murs fais des pierres qui s’emboîtent à la perfection). La visite est super intéressante et on comprend tout en espagnol!! on sent qu’on progresse 🙂DSCN2670DSC00252DSC00164

DSC00135

Ensuite, malgré les interdiction et comme tout le monde le fait, on pique-nique discrètement sur une grande plaine avant de marcher jusqu’à la porte du soleil, située sur le chemin qu’empruntaient les incas pour relier Cuzco au Machu Picchu. Encore une fois, vues incroyables!! DSCN2790

A notre retour, Nico et Adri partent risquer leur vies sur les chemins à flanc de montagnes pour admirer le pont de l’Inca et il est déjà vite l’heure de contempler une dernière fois le Machu Picchu!!

Nous repartons émerveillés par cette incroyable ville qui côtoie les nuages! Durant la descente vers Aguas Calientes, en bus cette fois, on se rend compte de tout ce que l’on a grimpé ce matin et on n’en est que plus fiers!

Nous revoici donc de retour à Cuzco, encore plus de souvenirs et d’images en tête. Demain nous visiterons encore la ville et peut-être la partie encore inexplorée de la vallée sacrée!! A Bientôt!