Lignes de Nazca, retour a Omate et fin du projet

Apres cette journee bien remplie dans cette oasis de Huacachina et une bonne nuit reparatrice, nous nous levons tôt afin de nous rendre a Nazca et de pouvoir effectuer le survol des lignes dans la matinee.

Une fois arrives sur place, nous deposons nos affaires a l’hotel et partons directement vers l aeroport. 1h30 plus tard, nous voila partis dans un petit « coucou » afin d’admirer les celebres lignes de Nazca! Vol impressionant mais aussi assez secouant !Nous avons pu apercevoir une à une ces mysterieuses lignes representant une baleine, un singe, un homme, un perroquet… ! Apres 35 minutes de vol, nous atterrissons sains et saufs, des souvenirs pleins la tete !

L’apres-midi, nous nous sommes rendus aux pyramides de Cahuachi ! La restauration de ce site n’a commence qu’il y a quelques annees seulement, nous n’avons donc pu admirer qu’une partie de cet ancien centre de pelerinage, mais qui restait neanmoins impressionant!

Le reste de la journee ne fut pas tres dur ! En attendant notre bus pour Arequipa, qui partait a 23h30, nous avons eu le loisir de taper la carte, aller sur internet,…

16h de bus au total et une petite escale a Arequipa entretemps plus tard, nous voila de retour dans un des plus beaux endroits que nous avions pu admirer jusque là : Omate !

Apres une nuit a l’hotel municipal (qui lui ne nous avait pas beaucoup manque), nous partons vers la maison de Paul, la personne s’occupant de la construction des sechoirs, afin de voir si au moins un de ces derniers etait totalement acheve. Et bonne surprise, un sechoir tout feu tout flamme nous attendait sur son toit ! Et les premieres impressions furent positives, Paul ayant realise precisement ce que nous lui avions demande !

Cependant, plusieurs points negatifs allaient apparaitre. Nous avons demande a Henry pour voir la maille utilisee pour les claies où sont exposees les feuilles, et nous nous sommes apercus qu il ne s agissait pas de celle que nous avions demandee. En effet, la maille qu il nous a montre laissait passer beaucoup moins d’air que celle initialement  prevue. Nous avons cependant quand meme decide de tester le sechoir avec le maillage qu il avait commande.

Nous avons donc transporte le sechoir jusqu’a son endroit d’utilisation : un toit d’une bodega, dans laquelle nous avions pu gouter du vin debut du mois de septembre. Et c est la que nous nous sommes rendus compte du deuxieme incovenient : le polycarbonate, que nous avions decide d’utiliser pour la plaque de chauffage au lieu du plexiglass vu son prix beaucoup plus abordable, se salit tres vite et il est tres difficile a nettoyer correctement. Au bout de quelques semaines, il n’allait donc plus laisser passer beaucoup d’UVs. N’ayant pas d’autres solutions directement sous la main, nous decidons egalement de l utiliser quand meme pour le debut du test.DSCN2994

Le lendemain, nous nous sommes leves de bonne heure afin de cueillir deux sacs de feuilles de vignes pour le test de notre sechoir. 1h30 de travail acharne plus tard, nous remplissons notre sechoir et le refermons afin de le laisser travailler tranquillement!

Nous sommes revenus le voir 6h plus tard. Bonne nouvelle ! Malgre les points negatifs que nous avions releves plus tot, le sechoir avait fonctionne et quelques feuilles etaient deja croquantes! Cependant, nous aimerions quand meme encore ameliore la vitesse de sechage…

Vers 16h, nous nous sommes rendus dans dans un magasin afin de trouver des plaques de verre pour remplacer les plaques de polycarbonate. En effet, le verre, malgre qu il soit plus fragile et un peu plus cher, se nettoie plus facilement et est plus transparent que le polycarbonate! Nous commandons donc ce qu’il nous faut et, une fois sortis du magasin, Henry nous annonce que nous avons bien merite un peu de relachement ! Nous partons donc pour la deuxieme fois aux aguas calientes d’Omate afin de prendre un bain naturellement chaud pendant plusieurs heures !

Ce matin, nous nous sommes une nouvelle fois rendus chez Paul. En effet, il possedait un maillage en plastique bien meilleur que la maille qui etait actuellement dans le sechoir. Nous l’avons donc emporte jusqu’au sechoir, où nous avons pu fabriquer 3 claies avec ce nouveau plastique. Nous avons donc remplace ces claies ainsi que les plaques de polycarbonate par celles de verre. De nouveau, nous avons referme le sechoir pour continuer le test avec les nouvelles ameliorations.DSCN3033

Nous retournons maintenant pres du sechoir pour voir si toutes les feuilles sont seches. Neanmoins, avec la mauvaise maille et le polycarbonate, le sechoir effectuait deja bien son travail. Avec les ameliorations que nous avons apportees, nous esperons que nous obtiendrons les resultats initialement attendus.

 

Il nous reste 4 jours au Perou. Cette magnifique experience se termine tout doucement, nous profitons donc de nos derniers jours sous le soleil peruvien ! Que le sechoir fonctionne parfaitement serait donc une excellente maniere de cloturer ce beau sejour aux pays des Incas ! Reponse tres rapidement !

Bisous a tout le monde !DSCN3023DSCN3051

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lignes de Nazca, retour a Omate et fin du projet »

  1. Génial !!!
    Vous avez été fooooooooormidables (Stromae) pour réaliser de A à Z ce four que j’ai pu voir sur les photos . Alliant découverte du pays et contact avec ses habitants, vous avez pu participer à la construction de ce projet qui améliorera les conditions de travail de ces andins .Félicitations ; vous serez des ingénieurs foooooormidables.
    Bizzzzzzzzz à Chacha.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s